Restez connectés avec nous
PSG/Lens - Pochettino évoque Mbappé, l'état du groupe, la gestion et la force mentale
©Iconsport

Club

PSG/Lens – Pochettino évoque Mbappé, l’état du groupe, la gestion et la force mentale

Samedi, dans le cadre de la 35e journée de Ligue 1 2020-2021, le Paris Saint-Germain (2e) affrontera le RC Lens (5e) au Parc des Princes (coup d’envoi à 17h, diffusion sur Canal+). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Mauricio Pochettino a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer l’absence de Kylian Mbappé (attaquant de 22 ans), l’état d’esprit des joueurs après la demi-finale aller de Ligue des Champions perdue contre Manchester City (1-2) mercredi, la demi-finale retour mardi, l’avis d’Arsène Wenger sur une faille mentale de l’équipe parisienne et les difficultés physiques.

Pochettino « Cela a forcément un impact. Mais on a d’autres joueurs dans le groupe qui sont prêts. »

L’impact de l’absence de Mbappé sur notre équipe et celle de Lens ?

Il a une gêne au mollet droit, on espère que cela ne va pas s’aggraver et qu’il pourra être avec nous le plus rapidement possible. Pour le reste, c’est normal, il est un joueur important pour nous. Cela a forcément un impact. Mais on a d’autres joueurs dans le groupe qui sont prêts pour prendre sa place et aider l’équipe. On espère qu’ils pourront nous rapprocher de la victoire, c’est l’objectif demain.

Quel esprit des joueurs quand je les ai retrouvés à l’entraînement ? 

J’ai retrouvé une équipe de Champions League qui perd 1-2 et qui veut rapidement retrouver la compétition pour mettre cela de côté. Les joueurs vont bien. Il y a la défaite, mais ils ont la motivation et l’idée de renverser la situation au retour. On respecte Manchester City, mais on ira là-bas pour gagner. Les joueurs sont motivés pour le match de demain, qui est le plus important pour le moment.

Pochettino « Il y a du positif, même s’il y a toujours des choses à améliorer. »

Les ressorts à utiliser pour la demi-finale retour contre City ? 

On veut surtout réaffirmer les choses positives qui ont été faites, il y en a beaucoup. On a fait une grande première mi-temps. On a été très supérieur à Manchester City, en seconde mi-temps par moments aussi. Il y a le sentiment difficile avec les 2 buts pris qui sont évitables.

L’équipe a aussi bien réagi après l’expulsion d’Idrissa Gueye, en restant forte mentalement. Il y a du positif, même s’il y a toujours des choses à améliorer. Pour la tactique, nous serons prêts pour le combat et on verra à la fin si on mérite d’aller en finale.

Comment gérer ce match avant la demi-finale retour de la Ligue des Champions ? L’équipe sera faite en y pensant ?

Pour nous, le plus important est le match de demain. On fera la composition la plus adéquate sur le plan footballistique et physique, car on joue très souvent et il faut régler les efforts. On joue contre une équipe forte, physique, qui est la révélation de la saison. On veut être champion, donc il faut gagner. Il y aura des changements, car il faut de la fraîcheur pour gagner ce match. Ce n’est pas en pensant au retour contre Manchester City.

Pochettino « l’équipe a été forte mentalement après avoir subi 3 coups durs. »

Wenger a dit que l’on s’est écroulé mentalement à cause des défaites en Ligue 1 auparavant ? 

J’ai beaucoup de respect pour lui, j’ai suivi sa carrière. Je n’ai pas écouté cette déclaration, alors je ne veux pas donner une opinion sans connaître le contexte. Je peux seulement dire que d’après nos analyses, l’équipe a été forte mentalement après avoir subi 3 coups durs, avec 2 buts accidentels et en jouant à 10 pendant 15 minutes. Cela contre une équipe qui va gagner la Premier League, qui a des idées et une structure solides. On a aussi été bien meilleur pendant 45 minutes. Je ne peux que donner notre analyse avec notre perspective, mais pas répondre à l’opinion de Wenger, pour qui j’ai beaucoup d’estime.

Je ne crois pas qu’un groupe qui n’aurait pas de force mentale pourrait jouer à ce niveau et éliminer le FC Barcelone ou le Bayern Munich. Il y avait eu de grands titres pour dire que l’on avait montré une grande force. Soit on l’a, soit on ne l’a pas. Ce n’est pas un jour ou l’autre. Ce sont plutôt des questions footballistiques et des situations spécifiques. Dans la seconde période, nous n’avons pas toujours fait ce qu’il fallait, nous n’avons pas su maintenir le volume de jeu. Il faut se concentrer sur les points footballistiques. Nous essayons d’améliorer les choses depuis notre arrivée il y a quelques mois.

Pochettino « il a pris un coup contre Manchester City. »

Les joueurs n’ont pas su tenir en seconde période, les cas Covid au fil de la saison c’est une explication ?

J’aime cette question, car c’est un peu ce qui s’est passé. On est arrivé en janvier avec non seulement un groupe avec des blessures, mais aussi avec cette saison atypique il y a eu les cas Covid et un calendrier très chargé. Cela compte. Il y a de nombreux facteurs pour expliquer que l’on n’a pas toujours pu jouer au mieux. On voit aussi qu’il y a la difficulté à arriver au volume que l’on veut. C’est le défi de jouer pendant 90 minutes au niveau que l’on a eu pendant 45-60 minutes. On progresse, mais on sait qu’il y a du travail pour finir les matchs comme nous les commençons.

Mbappé a trop joué ?

On parle avec tout le staff performance et médical, et avec Kylian. Le sentiment que j’avais c’est que le jour du match contre Metz c’est qu’il volait sur le terrain. Il s’était reposé contre Angers. Je pense qu’il y a eu une bonne gestion. Mais il a pris un coup contre Manchester City. Ce qui peut arriver à n’importe quelle minute. Ce coup-là a produit un déséquilibre qui a mené à son problème au mollet. C’est comme ça. Mais sinon, il est clair qu’il était en forme.

Pochettino « nous sommes encore dans la course. »

Le fait de ne pas gagner la Ligue des Champions pourrait affecter le départ de Mbappé ?

C’est une question pour lui. Mais nous sommes encore dans la course. On a perdu un match. On a vu que des choses peuvent se passer dans cette compétition. On peut encore aller au bout. Mbappé a encore une année de contrat et j’ai déjà dit que je veux qu’il reste. Le club travaille pour cela et Mbappé est heureux avec nous. Il n’y a pas une pensée négative. Nous travaillons pour remplir nos objectifs et il reste 1 mois de compétition alors on verra si on peut le faire.

Ce que cela change de perdre l’aller ?

Cela ne change rien. Nous sommes conscients du fait que les matchs sont différents et doivent être abordés différemment. Depuis que nous sommes arrivés, nous pensons au fait de toujours gagner le prochain match. Le prochain match est toujours le plus important et là c’est celui contre Lens.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club