Restez connectés avec nous
PSG/Nice - Pochettino se dit "très déçu" mais veut que son groupe reste "positif"
©IconSport

Club

PSG/Nice – Pochettino se dit « très déçu » mais veut que son groupe reste « positif »

Mauricio Pochettino, entraîneur du Paris Saint-Germain, s’est arrêté au micro de PSG TV après la défaite aux tirs au but 5-6 contre Nice en 8e de finale de la Coupe de France (voir le résumé de PSG/Nice ici). Au terme du temps réglementaire, 0-0, qui en dit long sur le match. Nice a mis l’autobus cherchant clairement la séance de tirs au but et le PSG, fidèle à lui-même qui a joué sans intensité. Pochettino s’est montré très déçu et a regretté le manque de précision devant la cage adverse. Il tient tout de même à remobiliser le groupe avant les prochains matchs en invitant tout le monde à rester fort.

« Nous sommes très déçus, évidemment, de perdre aux tirs au but. Je pense que nous étions la meilleure équipe sur l’ensemble du match, mais pas assez pour le remporter. Les pénalités sont toujours une loterie et ce n’était pas notre soir.

Pochettino « Nous devons regarder vers l’avant, être forts et positifs pour les prochains matches »

Le bilan de notre campagne en Coupe de France ?

Ce n’est pas facile, car il y avait beaucoup de bonnes choses. Nous sommes très déçus ce soir, et maintenant nous devons essayer d’être positifs, alors ce n’est pas facile tout de suite mais nous devons regarder vers l’avant, être forts et positifs pour les prochains matches. Bien sûr les joueurs sont déçus, comme tout le monde, mais dès mercredi on commencera à travailler, pour rester forts et préparer le prochain match. »

Le PSG s’est mis dans cette situation tout seul et rien ne pourra désormais changer ce constat. Un an après, le PSG de Pochettino ne décolle pas, pire, les joueurs semblent avoir pris 20 ans de plus. Il n’y a pas de mouvement et l’intelligence de jeu a quitté certains joueurs. Pochettino peut sortir sa déception, son idée de la loterie pour les tirs au but, mais il est le grand responsable. Il change sans cesse de système et s’obstine à mettre des joueurs sur le terrain alors qu’ils n’ont pas du tout les ressources pour jouer à ce niveau en ce moment.

À force d’avoir peur de lancer des joueurs qui ont faim, il oublie que le plus dangereux pour ce PSG-là, c’est de ne rien changer. Il n’y a pas grand-chose à dire sur ce match, c’est une copie récurrente avec l’entraîneur argentin. Il n’a pas montré qu’il avait les épaules pour faire des choix qui comptent. Au final, il perd un nouveau titre en un an, dure réalité pour le PSG. Espérons que les joueurs souhaitent réagir, sinon cela va être long jusqu’à l’intronisation d’un nouvel entraîneur. 

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club