Restez connectés avec nous
Mercato - Icardi, Kehrer, Sarabia, Rafinha, Areola et Kalimuendo, Le Parisien fait le point
©Iconsport

Mercato

Mercato – Icardi, Kehrer, Sarabia, Rafinha, Areola et Kalimuendo, Le Parisien fait le point

Comme toujours après une élimination en Ligue des Champions, ce qu’a vécu le Paris Saint-Germain mardi soir contre Manchester City en demi-finale (2-0 au retour, 4-1 au cumulé), les esprits se tournent vers le mercato estival. Même s’il y a bien sûr une fin de saison à réussir, avec la Ligue 1 et la Coupe de France à remporter, Paris prépare son été. La fin du parcours européen est l’occasion de faire le point sur ce qui se dessine, avec les bonnes ou mauvaises nouvelles. Mercredi, Le Parisien s’est tourné vers les pistes pour le recrutement du PSG. Cette fois, il est question des possibles ventes, certains seront nécessaires notamment à cause du contexte toujours compliqué.

Le journal francilien évoque Mauro Icardi (buteur de 28 ans sous contrat jusqu’en 2024), Thilo Kehrer (défenseur de 24 ans sous contrat jusqu’en 2023), Pablo Sarabia (attaquant de 28 ans sous contrat jusqu’en 2024), Mitchel Bakker (arrière gauche de 20 ans sous contrat jusqu’en 2023), Rafinha (milieu de 28 ans sous contrat jusqu’en 2023), Alessandro Florenzi (arrière droit de 30 ans prêté par l’AS Rome avec une option d’achat), Colin Dagba (arrière droit de 22 ans sous contrat jusqu’en 2024), Alphonse Areola (gardien de 28 ans sous contrat jusqu’en 2023 et prêté à Fulham avec une option d’achat) et Arnaud Kalimuendo (attaquant de 19 ans sous contrat jusqu’en 2024 et prêté au RC Lens avec une option d’achat).

Des joueurs « à vendre » mais sans certitudes.

« Icardi qui vit une deuxième saison difficile à Paris est l’objet de rumeurs persistantes en Italie. Il a été acheté 50 millions d’euros (+5 millions d’euros de bonus) par le PSG l’été dernier. Difficile d’imaginer que Paris puisse en tirer une telle somme l’été prochain mais il apparaît aujourd’hui comme le joueur en partance le plus bankable.

Thilo Kehrer et Pablo Sarabia, présentent des profils similaires. L’Allemand dont le bail court jusqu’en 2023 et l’Espagnol jusqu’en 2024 jouissent d’une confiance relative aux yeux de Pochettino. Mais les deux conservent une belle cote dans leurs pays respectifs et un retour au bercail peut être envisagé. Souvent aligné par Thomas Tuchel, Mitchel Bakker ne possède pas le même statut avec Mauricio Pochettino. L’international Espoirs néerlandais pourrait être concerné par un départ.

Le statut de Rafinha s’est également dégradé. Révélation sous Tuchel, il n’est pas dans les petits papiers de l’entraîneur argentin. Lui veut rester, mais son avenir devra être clarifié par le board parisien qui mène en parallèle une réflexion concernant ses latéraux droits Alessandro Florenzi et Colin Dagba. Le Français n’a pas volonté à partir aujourd’hui, même s’il aspire à jouer davantage.

Areola ne reviendra pas, c’est moins sûr pour Kalimuendo.

Parmi les joueurs prêtés, le futur d’Alphonse Areola ne devrait plus s’inscrire à Paris et le champion du monde 2018 pourrait rapporter une petite dizaine de millions d’euros dans les caisses parisiennes. Sa volonté n’est pas de revenir dans la capitale. C’est beaucoup moins clair en revanche pour le jeune Arnaud Kalimuendo. Pochettino a fait savoir à ses dirigeants qu’il souhaitait prendre le temps d’analyser le jeu de l’attaquant prêté à Lens. Suivi par des écuries allemandes et italiennes, le Titi tranchera en fin de saison. Dans le cadre de son prêt dans le Nord, Lens dispose d’une option d’achat dont l’indemnité varie selon plusieurs facteurs. »

Un point qui semble plutôt juste, même s’il faut faire attention aux éventuels détails et à l’idée de voir déjà ces joueurs partir pour être remplacés. D’ailleurs, Le Parisien ne s’avance pas dans des négociations en cours ou des prix. Ce sont simplement des tendances. On peut comprendre l’idée d’un départ d’Icardi, un excellent buteur qui est mal utilisé tant ses appels sont peu servis. Pour Sarabia, la méforme continue et il n’arrive visiblement pas à convaincre Pochettino. Ce pourrait être une vente intéressante s’il y a une belle opportunité pour le remplacer. Quant à Kehrer, la volonté est claire et nous avons déjà annoncé une offre d’Arsenal.

Le cas de Rafinha est plus compliqué, car ses deux moitiés de saison ne se ressemble pas. D’abord très intéressant, il a un peu disparu depuis janvier. Mais il y a eu le coronavirus et peut-être qu’il pourra pleinement se relancer la saison prochaine. C’est toute la difficulté pour juger des joueurs cette saison, comme Florenzi. Même si on serait maintenant surpris de voir le PSG lever son option d’achat. Sauf qu’il faut pour cela être sûr de pouvoir recruter. Des pistes sont préparées, dont Serge Aurier (28 ans, aujourd’hui à Tottenham et ancien du PSG).

Enfin, il serait en effet très surprenant de voir Areola revenir à Paris. L’histoire semble être finie, à moins d’une immense surprise. Surtout que la place de numéro 1 va rester à Keylor Navas, gardien de 34 ans qui a prolongé son contrat il y a peu. C’est plus difficile à deviner pour Kalimuendo, auteur d’une belle saison à Lens. Il pourrait jouer au PSG, mais moins régulièrement. Peut-être en « remplaçant » Sarabia. Mais il faut être sûr aussi qu’il pourra confirmer et se satisfaire du rôle de doublure. D’autres opportunités peuvent l’intéresser, avec Lens qui pourrait tenter de le garder ou des clubs qui feraient des offres.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Mercato