Restez connectés avec nous
Tuchel "son problème ce n'est pas le football, mais sa relation avec les gens", assure Kunz
©Iconsport

Autour du PSG

Tuchel « son problème ce n’est pas le football, mais sa relation avec les gens », assure Kunz

Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain, a laissé sortir sa colère mardi soir face aux questions des journalistes après la très difficile victoire 1-0 contre le RB Leipzig dans le cadre de la 4e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions. L’Allemand avait déjà été tendu auparavant, mais il semble avoir franchi un palier. C’est en tout cas très loin de la communication de ses débuts à Paris. Henning Kunz, journaliste de l’Allgemeine Zeitung Mainz, a été invité à commenter ce comportement de l’ancien de Mayence et du Borussia Dortmund.

Tuchel « C’est un coach avec deux visages. »

« A Mayence, mais aussi à Dortmund, il avait déjà des problèmes avec les médias. Le football est tout ce dont il a besoin. Les médias, il doit faire avec mais, pour lui, il n’en a pas besoin. A partir du moment où les journalistes écrivent comment il doit jouer et ce qu’il doit faire, c’est le point de non-retour. C’est un élément clé et vous découvrez alors l’autre facette de sa personnalité. C’est un coach avec deux visages.

En Allemagne, on connaît ses colères,  C’est un des meilleurs coachs du monde, et son problème ce n’est pas le football, mais sa relation avec les gens, sa façon de réagir. J’ai parlé avec des joueurs de Dortmund et Mayence qui ont eu des relations difficiles avec lui, il est capable d’emportements. »

C’est un point qui est déjà ressorti de plusieurs témoignages, Tuchel est loin d’être fan des moments avec les médias. Il a du mal à supporter les critiques alors qu’il a souvent le sentiment que les journalistes ne regardent pas tout justement, qu’ils font attention surtout au résultat puis au beau jeu ou non, mais sans prendre assez en compte les difficultés ou certains détails. En tout cas, il est assez clair aujourd’hui qu’il est agacé par les médias français et qu’il a mis de côté ses sourires du début.

Il s’agit maintenant de répondre parce qu’il le faut, tout en campant sur sa position et en laissant la presse française de son côté. L’essentiel est toujours le terrain, mais c’est dommage d’arriver à cette tension. Laquelle peut aussi être liée à une place en danger et un contrat qui s’arrête en juin prochain.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG