Restez connectés avec nous
Pauleta évoque la force offensive du PSG et le 4-4-2 installé par Tuchel
©Photo Icon Sport

Anciens

Pauleta évoque la force offensive du PSG et le 4-4-2 installé par Tuchel

Si Edinson Cavani (33 ans) avait réussi à se mettre les supporters du Paris Saint-Germain dans la poche par son humilité et son abnégation, il n’est pas le premier attaquant parisien à avoir agi de même. A une époque et dans une sphère footballistique complètement différente, Pedro Miguel Carreiro Resendes, dit Pauleta, a fait le bonheur du Parc des Princes avec pas moins de 109 buts en 211 matchs de 2003 à 2008. Mais il avait avant tout su gagner le cœur des supporters par sa modestie, son altruisme et son amour du PSG. Interviewé par la Ligue de Football, il s’est livré sur son actualité et celle de son ancien club. En commençant par le jeu et les qualités de l’équipe parisienne dernièrement.

Pauleta « Ce qui compte vraiment, c’est la façon de se comporter à la perte du ballon. »

« Ce que je pense de l’animation offensive du PSG ?

Aujourd’hui, le PSG a la chance de disposer de beaucoup de joueurs qui peuvent faire la différence à tout moment. Il y a Mbappé, Neymar, Icardi, Di María… Ce sont des joueurs qui marquent beaucoup et qui peuvent faire la différence à n’importe quel match. C’est une grande chance pour Paris d’avoir autant de qualité devant, c’est énorme.

Le 4-4-2 est le meilleur système pour Paris ?

Quand j’étais joueur, c’est le 4-4-2 que je préférais. Quand tu es attaquant, vrai 9, c’est plus facile d’avoir quelqu’un qui évolue proche de toi devant. Avec la qualité des attaquants du PSG, peu importe le système. Ce qui compte vraiment, c’est la façon de se comporter à la perte du ballon. Si les 4 joueurs offensifs sont capables d’avoir la bonne mentalité et d’être rigoureux défensivement, je ne vois pas pourquoi le PSG ne pourrait pas jouer de cette manière. Il est nécessaire que tous les joueurs fassent les efforts. Il suffit de voir comment fonctionne Liverpool, qui a remporté la dernière Ligue des champions. Tous les joueurs offensifs courent, c’est énorme. Au PSG, il y a autant de qualité qu’à Liverpool. Il faut juste que les joueurs fassent les efforts à la perte du ballon.

Pauleta « c’est quasiment impossible de terminer sans marquer. »

Il y a des occasions pour tout le monde. Vu toutes les opportunités que le PSG se procure dans un match, c’est quasiment impossible de terminer sans marquer. Quand tu joues avec 4 joueurs offensifs de cette qualité, tu en as forcément un ou deux qui vont marquer un but. Après, c’est sûr qu’il ne faut pas se rater quand tu as une occasion.

En effet, on a beaucoup vu les « spécialistes » parler du schéma tactique depuis l’arrivée de Tuchel, qui a testé plusieurs formules et varie encore par moments. Son idée de 4-4-2 a d’abord été très critiquée, avant d’être finalement acceptée (sans que ce soit vraiment dit) compte tenu des résultats. Beaucoup ont dit que Paris ne serait jamais assez solide défensivement ainsi. Cela a été vrai sur certaines rencontres, quand les joueurs offensifs n’ont pas assez défendu. Mais on a aussi très bien vu que le PSG pouvait être difficile à attaquer quand tout le monde a le bon état d’esprit.

Le 8e de finale retour de Ligue des Champions remporté 2-0 contre le Borussia Dortmund, équipe présentée comme une immense puissance offensive, l’a bien prouvé. Le tout est d’avoir cette mentalité, la solidarité défensive, l’envie de faire les efforts et de gagner ensemble. Le schéma de jeu a toujours son important, mais l’essentiel reste toujours dans les mouvements et choix des joueurs. Et on a vu que les Parisiens peuvent faire très bien fonctionner ce 4-4-2. Surtout qu’il permet d’aligner une superbe attaque.

Pauleta « je ne sais pas si j’aurais été titulaire ! »

Il a d’ailleurs été demandé à Pauleta combien de buts il pense qu’il aurait pu mettre en jouant avec cet effectif.

« Déjà, je ne sais pas si j’aurais été titulaire ! Le numéro 9 du PSG d’aujourd’hui a l’obligation de marquer. Le PSG se crée tellement d’occasions dans un match que l’avant-centre du PSG actuel, quel qu’il soit, doit marquer. C’est vrai que j’ai mis beaucoup de buts avec Bordeaux et Paris mais c’était une autre époque. Le foot est différent, la qualité des joueurs du PSG aussi, donc c’est difficile de savoir. Mais sûrement que j’aurais mis beaucoup de buts, au moins autant que lors de ma saison la plus prolifique avec Paris. »

Toujours aussi humble et amoureux du PSG, Pedro Miguel Pauleta a toujours su régaler, tant sur qu’en dehors des terrains. Joueur toujours prêt à donner le meilleur de lui-même pour son club de cœur, il avait à l’époque bien plus de talent que le reste de ses coéquipiers et aurait largement mérité une équipe du calibre de l’actuelle ou d’aller dans un club plus huppé. Mais l’Aigle des Açores est un homme fidèle qui n’aura connu que 5 clubs, et c’est finalement à Paris, club dans lequel il sera resté le plus longtemps, qu’il arrêtera sa carrière après avoir empêché ce dernier de sombrer en Ligue 2. Même s’il méritait mieux, Pauleta est toujours resté parisien.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens