Restez connectés avec nous

Anciens

Chantôme « Le match du maintien contre Sochaux ? C’était le pire match en émotion que j’ai vécu. »

Se souvenir d’où on vient est toujours primordial pour éviter de répéter les erreurs du passé. Aussi, si le Paris Saint-Germain tutoie aujourd'hui les sommets nationaux et s’approche des européens, il ne faut pas oublier qu’il y a 11 ans, le PSG, après une saison totalement ratée, jouait son maintien dans l’élite face au FC Sochaux à la dernière journée. Invité par France Bleu Paris, l’ancien Titi et milieu de terrain Clément Chantôme (2000-2015) est notamment revenu sur son attrait pour les « Rouges et Bleus » et sur cet épisode compliqué, le plus difficile de sa carrière : “J'ai toujours eu de bons retours avec les supporters, ça fait plaisir. C'est aussi un moment où il y avait peu de Titis qui restaient un moment dans l'équipe première. Donc avec moi et Sakho, cela a fait du bien aux supporters. Chantôme "je l’ai fait très tôt… Peut être trop tôt." Est-ce que plus jeune le PSG me faisait déjà rêver ? Forcément, je suis originaire de la région parisienne et je jouais dans un club de Seine-et-Marne qui était partenaire avec le Paris Saint-Germain. Donc tous les jeunes rêvaient d’intégrer le centre du PSG. Moi je l’ai fait très tôt… Peut être trop tôt. Pourquoi ? Parce qu’à 12 ans on est très jeune, et on est proche de nos parents et ce n’est pas évident. Certains l'ont mal vécu. Surtout avec la concurrence, c'est un monde un peu cruel. La signature de mon premier contrat professionnel ? Beaucoup de fierté, j'étais déjà souvent dans le groupe professionnel. C'était une récompense. Ce n'était pas évident à la maison, donc il y a eu beaucoup de fierté. Clément Chantôme aura porté la tunique du club parisien pendant 15 ans, dont 9 années en professionnel. Dans le contexte Colony Capital, il est l’une des rares satisfactions dans cette période sombre. Signé pro en 2006, il marquera son premier but deux ans plus tard en Coupe de France face à Epinal (2-0). Il aura ainsi connu toutes les transformations de son club et connaît son apogée sous Carlo Ancelotti qui loue ses qualités et en fait un des joueurs les plus utilisés sur 2013 avec à la clé un premier titre de Champion de France (le deuxième en 2015 après un retour de prêt la saison précédente à Toulouse). Chantôme "Il y avait la peur de faire descendre le PSG." Moins ronflant que les dernières recrues actuelles, il n’en reste pas moins un vrai Parisien et supporter jusqu’au bout du PSG., il n’a jamais cessé de faire part de son amour pour le club. "Comment j'ai vécu match du maintien contre Sochaux ? C’était le pire match en émotion que j’ai vécu. On avait une chape de plomb, le ballon était lourd. Il y avait la peur de faire descendre le PSG. En tant que fan du club et issu du centre de formation...on aurait vécu ça comme un boulet. C’était compliqué. Des larmes ? Il y a eu beaucoup de soulagement. On a tous fêté ça le soir même, avec les salariés du club aussi, au Parc des Princes." Ce que Canal+ avait apporté au PSG, l’actionnaire suivant, Colony Capital, l’a plus démonté qu’autre chose. Des recrutements sur vidéo uniquement (Souza, Everton pour ne citer qu’eux), le passage de Guy Lacombe et celui de Le Guen qui hérite d’un groupe au moral plombé après « Moustache », des supporters qui retournent leur violence contre eux suite aux résultats catastrophiques, le PSG version « USA » a été un échec sur toute la ligne, ne parvenant jamais à recréer l’ambiance Canal. Tout cela aura créé un climat qui a engendré cette situation avec une rencontre des plus périlleuses même si le PSG aura tenu bon. Fluctuat nec mergitur (Il est battu par les flots, mais ne sombre pas), le PSG a bien fait honneur aux armoiries de la capitale et aura résisté pour mériter de rester dans l’élite, grâce à un doublé de l’Ivorien Amara Diané. Une époque qui semble pourtant à des années lumières des sphères dans lesquels évolue le cub du Prince Al-Tani. Même si le PSG nous aura fait vivre d’autres déceptions depuis le rachat de QSI, les émotions qu’il nous transmet sont quand même bien plus agréables aujourd’hui.

Se souvenir d’où on vient est toujours primordial pour éviter de répéter les erreurs du passé. Aussi, si le Paris Saint-Germain tutoie aujourd’hui les sommets nationaux et s’approche des européens, il ne faut pas oublier qu’il y a 11 ans, le PSG, après une saison totalement ratée, jouait son maintien dans l’élite face au FC Sochaux à la dernière journée. Invité par France Bleu Paris, l’ancien Titi et milieu de terrain Clément Chantôme (2000-2015) est notamment revenu sur son attrait pour les « Rouges et Bleus » et sur cet épisode compliqué, le plus difficile de sa carrière :

“J’ai toujours eu de bons retours avec les supporters, ça fait plaisir. C’est aussi un moment où il y avait peu de Titis qui restaient un moment dans l’équipe première. Donc avec moi et Sakho, cela a fait du bien aux supporters.

Chantôme « je l’ai fait très tôt… Peut être trop tôt. »

Est-ce que plus jeune le PSG me faisait déjà rêver ? Forcément, je suis originaire de la région parisienne et je jouais dans un club de Seine-et-Marne qui était partenaire avec le Paris Saint-Germain. Donc tous les jeunes rêvaient d’intégrer le centre du PSG. Moi je l’ai fait très tôt… Peut être trop tôt. Pourquoi ? Parce qu’à 12 ans on est très jeune, et on est proche de nos parents et ce n’est pas évident. Certains l’ont mal vécu. Surtout avec la concurrence, c’est un monde un peu cruel.

La signature de mon premier contrat professionnel ?

Beaucoup de fierté, j’étais déjà souvent dans le groupe professionnel. C’était une récompense. Ce n’était pas évident à la maison, donc il y a eu beaucoup de fierté.

Clément Chantôme aura porté la tunique du club parisien pendant 15 ans, dont 9 années en professionnel. Dans le contexte Colony Capital, il est l’une des rares satisfactions dans cette période sombre. Signé pro en 2006, il marquera son premier but deux ans plus tard en Coupe de France face à Epinal (2-0). Il aura ainsi connu toutes les transformations de son club et connaît son apogée sous Carlo Ancelotti qui loue ses qualités et en fait un des joueurs les plus utilisés sur 2013 avec à la clé un premier titre de Champion de France (le deuxième en 2015 après un retour de prêt la saison précédente à Toulouse).

Chantôme « Il y avait la peur de faire descendre le PSG. »

Moins ronflant que les dernières recrues actuelles, il n’en reste pas moins un vrai Parisien et supporter jusqu’au bout du PSG., il n’a jamais cessé de faire part de son amour pour le club.

« Comment j’ai vécu le match du maintien contre Sochaux ? C’était le pire match en émotion que j’ai vécu. On avait une chape de plomb, le ballon était lourd. Il y avait la peur de faire descendre le PSG. En tant que fan du club et issu du centre de formation…on aurait vécu ça comme un boulet. C’était compliqué. Des larmes ? Il y a eu beaucoup de soulagement. On a tous fêté ça le soir même, avec les salariés du club aussi, au Parc des Princes. »

Ce que Canal+ avait apporté au PSG, l’actionnaire suivant, Colony Capital, l’a plus démonté qu’autre chose. Des recrutements sur vidéos uniquement (Souza, Everton pour ne citer qu’eux), le passage de Guy Lacombe et celui de Le Guen qui hérite d’un groupe au moral plombé après « Moustache », des supporters qui retournent leur violence contre eux suite aux résultats catastrophiques, le PSG version « USA » a été un échec sur toute la ligne, ne parvenant jamais à recréer l’ambiance Canal.

Tout cela aura créé un climat qui a engendré cette situation avec une rencontre des plus périlleuses même si le PSG aura tenu bon. Fluctuat nec mergitur (Il est battu par les flots, mais ne sombre pas), le PSG a bien fait honneur aux armoiries de la capitale et aura résisté pour mériter de rester dans l’élite, grâce à un doublé de l’Ivorien Amara Diané.

Une époque qui semble pourtant à des années-lumières des sphères dans lesquels évolue le cub du Prince Al-Tani. Même si le PSG nous aura fait vivre d’autres déceptions depuis le rachat de QSI, les émotions qu’il nous transmet sont quand même bien plus agréables aujourd’hui.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Anciens