Restez connectés avec nous
Thiago Motta évoque la gestion des jeunes et le cas de Tanguy Kouassi
©Iconsport

Anciens

Thiago Motta évoque la gestion des jeunes et le cas de Tanguy Kouassi

Thiago Motta, ancien milieu arrivé en 2012 au Paris Saint-Germain qui a quitté le club et pris sa retraite de joueur en 2018 afin de devenir entraîneur, a été d’abord été le coach des U19 du PSG (2018-2019), puis du Genoa (octobre à décembre 2019). Alors que l’on attend de voir où sera la suite de son parcours, l’Italien s’est confié auprès de RMC Sport. L’occasion d’expliquer sa philosophie de jeu, mais aussi de parler de la gestion des jeunes au PSG.

“Le PSG s’est raté dans la politique de jeunes quand j’y étais ?

Je ne sais pas si c’est Paris, ça se passe partout. Dans tous les clubs il y a des bons joueurs qui à un certain âge veulent partir. Ils commencent à penser à l’équipe professionnelle. Les jeunes, comme Rabiot, Aouchiche, etc, ont une équipe de coeur. Ils veulent y jouer. Mais si les années passent et ils ne ne sentent pas concernés, observés, c’est difficile. Mais s’ils ont dès le départ la consciene du fait que le club les regarde, s’il se sent aimé, qu’il a la capacité de jouer, c’est la perfection. Mais il y un a un moment entre 17 et 19 ans avec le choix du joueur. Je pense que si le joueur est bon, il n’y a pas d’âge. S’il n’est pas prêt, il faut attendre.

Motta “on est arrivé dans cette situation où le joueur veut partir. Qu’est-ce que l’on peut faire ?”

Kouassi était-il si fort que ça ?

Oui ! C’était un très bon joueur. C’était un très bon joueur. On a raté quelque chose. Mais on est arrivé dans cette situation où le joueur veut partir. Qu’est-ce que l’on peut faire ? Il faut le remercier pour ce qu’il a fait au club et lui souhaiter bonne chance pour les années à venir. Il faut essayer de ne pas commettre cette erreur avec les autres joueurs qui arriveront. A Paris, cela arrive avec beaucoup, beaucoup de joueurs.”

C’est bien que Thiago Motta rappelle un point essentiel face aux critiques subies par le PSG à propos de sa formation : il est loin d’être le seul club où les jeunes partent. C’est même relativement normal avec une équipe première qui s’installe dans le top européen. Peu de joueurs ont le niveau pour l’intégrer, et donc il n’y a qu’une partie des Titis qui peuvent prétendre à une vraie place dans cet effectif. Et il y a ceux qui s’inquiètent ou s’impatientent car il y a une forte concurrence qui amène un faible temps de jeu pour les premières années en professionnel.

Là-dessus, le PSG peut faire des progrès avec des prêts ou en intégrant un peu plus ses Titis dans les matchs. Par exemple sur des fins de rencontres qui semblent pliées. Il faut surtout donner un vrai projet aux jeunes et leur montrer que le club pensent à eux. Il y a enfin les dossiers plus compliqués à cause d’une certaine concurrence, mais aussi de l’entourage. Comme cela a été le cas pour Kouassi. Bien sûr, cela n’enlève pas le fait que Paris peut sans doute faire mieux pour intégrer ses jeunes les plus prometteurs dans le groupe professionnel. On a d’ailleurs évoqué dans notre dernier Podcast la faible utilisation des Titis décidée par Tuchel ces derniers temps.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Anciens