Restez connectés avec nous
Lucas a "eu un peu peur de sortir" après les attentats mais "aime trop cette ville là", "on doit sortir"

Club

Lucas a « eu un peu peur de sortir » après les attentats mais « aime trop cette ville là », « on doit sortir »

A l’occasion d’une interview pour RMC Sport, Lucas en a profité pour revenir sur les attentats qui ont récemment frappés Paris. Tentant d’expliquer l’émotion qu’il a ressenti suite aux événements. 

Ainsi, si certains de ses coéquipiers ont été endeuillés lors de l’attaque du Bataclan, Lucas affirme que le sujet a été évoqué au sein du club et que les moments vécus n’ont pas été faciles.

« C’est triste ce qu’il s’est passé ici en France, mais la vie continue. On doit jouer, on doit faire notre travail. J’espère qu’il y aura la paix maintenant. C’était un moment difficile pour nous. Dans un moment comme ça, ce n’est pas facile de s’exprimer. C’est normal qu’on en parle un peu. Mais on espère surtout que c’est fini. Je suis Brésilien mais je suis aussi touché. » a déclaré le Brésilien.

Ces événements ont aussi perturbé les habitudes de l’attaquant parisien, avant que la vie ne reprenne ses droits. Le besoin de vivre et de continuer de profiter des bonnes choses de la vie étant plus fortes que la barbarie.

 » Peu importe l’endroit où quelque chose comme ça arrive, c’est toujours difficile. Beaucoup de personnes sont mortes. C’est difficile pour tout le monde. Après ces événements, on a un peu peur de sortir de la maison. On reste avec nos familles. Je viens juste pour l’entraînement et je rentre à la maison. C’est normal après un moment comme ça. Après, il faut continuer à sortir parce que la vie continue. J’aime trop cette ville-là. Le Trocadéro, aller au restaurant. On doit sortir. Notre protection vient du ciel, de Dieu. »

Evidemment, on comprend ce qu’à pu ressentir Lucas, au même titre que tous les Français face à ces actes innommables. Plus que les paroles, on a aussi pu voir le Brésilien chanter la Marseillaise dans le Canal Football Club au côté de Blaise Matuidi, David Luiz ou encore Marquinhos. Un acte fort, pour le Sud Américain, exilé dans la capitale depuis 2013 et qui a parfaitement su s’intégrer à la vie française.

Au delà de l’hommage collectif que l’on retrouve sur le maillot parisien, on voit aussi que tous les joueurs parisiens semblent avoir été affectés par les attentats et qu’ils portent Paris, plus que jamais dans leurs cœurs.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club