Restez connectés avec nous
CDM2014: Lavezzi et l'Argentine vont aux prolongations contre la Suisse !

Coupe du Monde

CDM2014: Lavezzi et l’Argentine vont aux prolongations contre la Suisse !

   Dans ce 8e de finale l’attaque de l’Argentine vient défier le bloc Suisse, qui a cédé contre la France et doit retrouver sa réputation. C’est plutôt réussi à la fin des 90 minutes, même si les argentins ont eus des occasions en seconde mi-temps.

Le match- Il est très clair dès l’entame que l’Argentine veut garder la balle et placer ses actions, sans vraiment parvenir à s’approcher du but. Du coup la Suisse court après et fait des fautes. Les helvètes tentent bien de contrer, mais sans réussite, du coup, il y a très peu de véritable occasion. Lionel Messi tente bien quelques percées (19e, 23e), mais sans réussite face au bloc rouge. La première grosse action du match vient finalement de la Suisse, par l’intermédiaire de X. Shaqiri, qui déborde sur le côté droit et met en retrait pour G. Xhaka, mais S. Romero fait une très belle parade (27e). Peu après L. Messi tire un corner qui passe devant le but après la sortie ratée de D. Benaglio mais personne ne parvient à la dévier. Le match semble alors s’ouvrir un peu et à la 31e minute A. Di Maria puis L. Messi sont servis dans la surface, mais ne parviennent pas à se défaire de la défense suisse qui revient très vite.

   Ensuite, à la 38e minute, les suisses parviennent à apporter le danger sur contre, avec J. Drmic qui se présente face à Romero et tente le lob, qui arrive directement dans les bras du gardien. L. Messi, peu après tente de lancer une action pleine axe depuis les 30 mètres, avec un beau une-deux et tente ensuite de servir G. Higuain, sans succès. L’Albiceleste aura besoin d’enfin voir le buteur de Naples en pleine forme pour aller mettre des buts.

Seconde mi-temps- L’Argentine veut mettre la pression d’entrée et enfin ouvrir le score, du coup elle obtient 2 corners et un coup franc en 2 min, mais n’est toujours pas dangereuse. La Suisse réagit avec beau coup franc de Shaqiri, de 30 mètres, capté très difficilement par Romero, qui se saisit enfin du ballon au bord de sa surface. Cette mi-temps est un peu plus intense que la première, et après un beau centre de Rojo à la 56e, l’Argentine revient à l’assaut deux minutes plus tard avec un tir de ce même joueur, repoussé très bizarrement par le gardien, peut-être surpris, il faut dire que c’était peut-être un centre loupé par l’arrière. Dans la foulée, A. Di Maria tente d’enflammer le match avec un coup du foulard, mais il envoie la balle en dehors du terrain. Toujours est-il que l’Albiceleste prend le dessus, à l’image du coup franc obtenu (60e) par L. Messi en pressant la défense. 1 minute après les argentins trouvent enfin G. Higuain dans la surface, mais sa tête est claquée en corner par D. Benaglio. La Suisse est dépassée et a besoin retrouver sa forme de la 1ere mi-temps, d’où la sortie de G. Xhaka, remplacé par Fernandes. Cela n’empêche pas L. Messi d’enchaîner un contrôle-reprise de volée, à 20 mètres, qui passe juste au-dessus (67e). Par contre, le rythme retombe un peu par la suite et le match s’équilibre. Du coup, Alejandro Sabella tente d’amener du sang noeuf à son équipe, en mettant Palacio sur le terrain à la place de E. Lavezzi.

   Dans la foulée l’Argentine se procure une occasion sur un beau centre de L. Messi sur la tête du nouveau rentrant, mais cela passe à côté. Ensuite, c’est encore La Pulga qui amène le danger, dans son style habituel, en se débarrassant de deux défenseurs avant d’exécuter une belle frappe à terre depuis l’entrée de la surface, D. Benaglio est encore à la parade, même doublement puisque Palacio avait bien suivis. La Suisse, qui espère ressortir un peu la balle, change d’attaquant et H. Seferovic remplace J. Drmic (82e). Mais rien n’y fait, c’est bien les argentins qui enchaînent les frappes (83, 84e), même s’ils ne cadrent pas. Et le danger revient grâce à L. Messi, qui part des 40 mètres, se faufile entre ses adversaires et transmet à R. Palacio dans la surface, qui loupe son contrôle. Malgré un bon coup franc pour les suisses à 2 min de la fin, personne ne réussit à marquer, et il y aura donc des prolongations à cette rencontre.

Ezequiel Lavezzi- Il touche beaucoup la balle au début de match, mais surtout dans son camp et fait beaucoup de passes vers l’arrière, certainement une consigne du sélectionneur puisque c’est le comportement général de l’équipe. Il a tout même du mal à peser sur le bloc adverse quand il tente d’attaquer. Il est l’auteur du premier tir argentin à la 28e minute, après un cafouillage, mais c’est trop écrasé. Il obtient le premier carton jaune du match sur Xhaka, après l’avoir joliment dribblé, ainsi que Shaqiri. Il essaye ensuite d’amener dans la surface, mais après s’être défait de son défenseur, il perd un peu l’équilibre et loupe sa passe. Il se montre plutôt disponible et tente de lancer ses coéquipiers, à l’image de sa passe pour Rojo, mais celle-ci est un peu trop longue et l’arrière ne peut pas ajuster son centre (43e).

   Si l’Argentine est plus dangereuse en 2e mi-temps, c’est peut-être grâce à ses courses incessantes fatigants les suisses, mais pas forcément par sa qualité technique, alors que son seul tir tenté est contré par la défense. Il sort finalement à la 73e minute, après un match plein d’activités mais avec trop peu de réussite. Un constat assez courant pour le parisien, à qui il manquait tout de même un attaquant en pleine forme qui demande et utilise bien la balle.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Coupe du Monde